Située au cœur de l’Eure, la communauté de communes du Pays du Neubourg a été créée par arrêté préfectoral du 15 juin 2000.

Composée de 36 communes, elle regroupe près de 19 500 habitants.

Le Pays du Neubourg s’étend sur un territoire de plus de 250 km², aux multiples visages, entre son plateau et les deux vallées qui l’entourent : celle du Bec et de l’Iton.

Sa richesse vient de ses cultures. Les cultures agricoles, notamment celle du lin dont la qualité est reconnue internationalement. Mais également la culture patrimoniale et touristique grâce aux nombreux châteaux comme celui du Champ de Bataille, autres sites et églises…

Ces éléments ont valu au territoire d’obtenir en 2007 le label « terre de cultures » en tant que pôle d’excellence rurale.

Le Pays du Neubourg héberge également de grandes industries telles que SCA tissue, Aptar et Labeyrie, qui rayonnent bien au delà de nos frontières, tout en étant des moteurs de l’économie locale.

La communauté de communes ambitionne d’allier cette ruralité et modernité, en initiant toujours de nouveaux projets pour dynamiser le territoire.

Le Pays du Neubourg, terre de cultures…

De haute tradition agricole, la qualité des terres du territoire de la communauté permet encore aujourd’hui de bénéficier d’une agriculture moderne qui produit céréales, lin, betteraves etc.

Cependant, l’agriculture, forte utilisatrice de main d’oeuvre jusqu’au début du XXe siècle, a vu, peu à peu, comme dans toute l’Europe occidentale, diminuer de façon spectaculaire la part de la population vivant des métiers agricoles.

Fort opportunément, se sont développées plusieurs activités industrielles, comme la production de produits jetables en cellulose, remplaçant elle aussi, une activité aujourd’hui disparue : la production textile.

Depuis sa création, la communauté de communes s’est préoccupée de son développement économique au sens large, et plus particulièrement au travers des activités liées au tourisme.

Elle a aussi permis la re-découverte progressive de la richesse de son patrimoine, notamment bâti, dans des communes, souvent modestes par la taille, mais de longue histoire : le site du Troncq, l’arboretum de Canappeville, la commanderie de Sainte-Colombe-la-Commanderie…